ACTUALITES

Posté le 04/05/2022

...

Message de mai 2022 ou « Au cours d’une vie qui fut mouvementée… »

« Au cours d’une vie qui fut mouvementée

Il suffit d’une voix, d’un certain regard pour qu’on voie

Un espoir toujours recommencé

Que l’on croie en l’amour planté sans cesse et replant酠» 

 (L’espérance en l’homme,  album « La note bleue » 2004)

Chers Amis

Plus que jamais, les paroles de Claude et ce formidable message d’espoir et d’amour restent actuels.

Ce texte peut aussi aussi illustrer ce qui a été ces dernières semaines LE grand moment pour nous tous : la diffusion le 7 avril sur FR3 du film de Thierry Guedj réalisé avec la collaboration de notre ami Jean-Pierre Brun La vie rêvée de Nougaro.

Puisque vous l’avez tous vu, sans doute plusieurs fois comme moi, il est inutile que je vous le résume, d’ailleurs ce n’est pas si simple.

J’ai eu le privilège de voir ce film en avant-première dans les somptueux locaux de la SACEM à Neuilly.

Avant la projection du film, nous avons eu droit à plusieurs discours de présentation dont j’ai retenu que Claude avait déposé à la SACEM plus de 500 titres, je crois donc qu’il nous en reste quelques-uns à découvrir, vraisemblablement chantés par d’autres interprètes.

Si cela vous intéresse, vous pouvez consulter sur le Net le Musée de la Sacem :

Musée SACEM : nos archives

En cherchant « Claude Nougaro », vous pourrez consulter la demande d’adhésion de Claude en qualité d’auteur-compositeur, plusieurs textes et partitions ainsi qu’une très belle photo d’identité de Claude.

 Lors de cette avant-première, j’ai eu le plaisir de revoir plusieurs d’entre vous et j’y ai fait de très belles rencontres, à commencer par le réalisateur du film, Thierry Guedj dont je puis dire qu’il est lui aussi un admirateur passionné de Claude. Il est des nôtres !

Il a su faire preuve de beaucoup de persévérance pour mener à terme ce beau projet malgré un climat d’incertitude quant à la date de diffusion, dû essentiellement à la pandémie qui n’en finissait pas.

Même si le film n’est pas exhaustif – c’est tout bonnement impossible - il a su retranscrire honnêtement l’essentiel du parcours de Claude avec ses hauts et ses bas et évoquer les rencontres qui ont été déterminantes pour lui, d’abord celle de Michel Legrand qui lui a composé la musique de la plupart des titres de l’album sorti en 1962 (Le cinémaLes Don Juan, Ouh / Allez-y les bergèresLa chanson, Le Paradis, Le rouge et le Noir, Tout feu tout femme).

Cet album mythique sortira chez Philips grâce à Michel Legrand qui a usé de son influence pour l’imposer auprès de Jacques Canetti, alors directeur artistique de ce label (il créera quelques mois plus tard sa propre compagnie de disques).

Au niveau de l’écriture, Claude sera encouragé par Jacques Audiberti qui, persuadé que seule la chanson pourra sauver le poème, l’incitera à « écrire plus direct, plus saisissant, plus boxeur », ce que Claude fera avec le succès que l’on sait.

Le film montre beaucoup de photos dont certaines nous étaient inconnues et quelques interviews « de première main » puisqu’il s’agit notamment des filles de Claude, Cécile et Théa et d’Hélène, notre chère Présidente qui a confié à Thierry Guedj toutes les vidéos qu’elle avait elle-même réalisées et que bien souvent elle n’avait même pas visionnées. La sélection à dû être très difficile et nous pouvons saluer au passage le superbe travail de montage.

Certaines séquences ont été colorisées, mais cela a été fait avec le plus grand soin et ne se remarque pas, sauf si l’on connaît les documents originaux.

Le commentaire est assuré par Olivia Ruiz, ce qui est parfaitement judicieux, puisque, outre son origine géographique qui ne nous éloigne pas de la région toulousaine, elle connaît parfaitement l’œuvre de Claude dont elle a souvent interprété les chansons.

Je me souviens de l’avoir entendue lors d’un grand concert organisé le 9 septembre 2009 sur la Place du Capitole à Toulouse pour célébrer le quatre-vingtième anniversaire de la naissance de Claude. Au même programme étaient inscrits Mouss et Hakim, Yvan Cujious et l’accordéoniste Lionel Suarez. Un grand moment !

Pour moi, le passage le plus émouvant de ce film a été de voir Claude cloué sur son lit d’hôpital, suite à son grave accident de voiture en 1963, trouver la force de chanter le début de « Pauvre Nougaro » accompagné à la guitare par le compositeur de la mélodie, Hubert Giraud.

Cette chanson sortira quelques mois plus tard sur un « 45 tours », en compagnie de Chanson pour Marilyn, Tout feu tout femme et A la mode.

Ce film dont on peut espérer que, comme il a été diffusé à une heure de grande écoute, il permettra au « grand public » de mieux aimer Claude ou même de le découvrir, restera de toute façon pour nous un incontournable.

Si vous voulez lui donner un petit prolongement, je vous propose de visionner une petite séquence que je viens de découvrir, mais peut-être la connaissez vous.

Il s’agit d’une vidéo de 25 minutes environ, la captation d’une émission de Sud Radio « les clés d’une vie » animée par Jacques Plessis.

Le 10 septembre 2019, l’invité en était Christian Laborde que je ne vous présente pas. Claude lui a dédié la chanson Prof de lettres sur l’album « Bleu Blanc Blues » de 1985.Christian s’apprêtait à présenter son spectacle « Nougaro by Laborde » à la Mairie du 9 ème Arrondissement de Paris où nous étions la veille pour célébrer comme il se doit l’anniversaire de la naissance de Claude, notamment avec le superbe concert de notre amie Isabelle Vajra.

Dans cette séquence, Christian évoque ceux qui ont eu une influence déterminante au début de la carrière de Claude : Michel Legrand, bien sûr mais aussi Henri Salvador qui a préfacé l’album de 1959 paru chez Président.

Il rappelle les grandes rencontres avec des musiciens de premier plan : Maurice Vander, Eddy Louiss, mais aussi Baden Powell, Jean-Claude Vannier, Aldo Romano et – last but not least – Yvan Cassar.

Il cite quelques anecdotes savoureuses sur Claude, par exemple son service militaire ou les « patrouilles nocturnes » qui les menaient parfois dans des endroits surprenants.

Un passage a retenu toute mon attention : Christian Laborde estime qu’il y a en France environ mille lieux portant le nom de Claude Nougaro ou évoquant sa mémoire. Ce chiffre est peut-être légèrement exagéré, mais peu importe. Il donne en exemple «  l’Allée Plume d’ange » en notre belle région des Hauts-de-France. Il s’agit en fait du « Chemin de la Plume d’Ange » à Villeneuve d’Ascq inauguré par Claude le 28 septembre 1983. C’est un ami personnel, Philippe Coucke, qui avait convaincu la municipalité de Villeneuve d’Ascq de baptiser ainsi cette nouvelle voie. Philippe nous a malheureusement quittés il y a trois ans mais c’était là l’occasion de lui rendre hommage.

Je crois que Christian Laborde présente toujours son spectacle autour de Claude. Si vous n’avez pas l’occasion de le voir, voici un lien pour vous en faire une idée :

Hommage à Claude Nougaro avec Christian Laborde dans Les Clés d'une Vie - Bing video

Je voudrais pour terminer vous rappeler que Claude sera au centre de deux événements majeurs à la mi-juin au Collège des Bernardins à Paris :

  • Le mardi 14 juin à 20 heures, après une introduction musicale assurée par notre amie Isabelle Vajra, Annick Steta animera la soirée « Souffleurs de vers » consacrée à l’amitié improbable entre Claude et le maître verrier Henri Guérin, avec la participation de Sophie Guérin Gasc, fille de Henri, de notre Présidente Hélène et de notre ami le journaliste Jacques Bonnadier.

  • Le lendemain, mercredi 15 juin de 15 h à 16 h 30, Théa, fille de Claude, animera un atelier créatif plus spécifiquement réservé à un jeune public (à partir de 7 ans) mais vous pouvez y accompagner vos enfants ou petits-enfants.

Théa présentera l’œuvre de son père et évoquera son rapport à la musique, à la poésie et au dessin.

Les participants seront invités à choisir une chanson de Claude (parmi celles composant le livre-disque paru en 2017 « Claude Nougaro, enchanté ! ») et à l’illustrer par un dessin.

D’après mes dernières informations, il est encore possible de s’inscrire à ces événements :

Pages RSI - Collège des Bernardins (collegedesbernardins.fr)

A très bientôt donc.

Raymond Lernould

AGENDA

ACTUALITES

Posté le 04/05/2022

Message de mai 2022 ou « Au cours d’une vie qui fut mouvementée… »

« Au cours d’une vie qui fut mouvementée

Il suffit d’une voix, d’un certain regard pour qu’on voie

Un espoir toujours recommencé

Que l’on croie en l’amour planté sans cesse et replant酠» 

 (L’espérance en l’homme,  album « La note bleue » 2004)

» lire la suite

...

Posté le 04/05/2022

Message de mai 2022 ou « Au cours d’une vie qui fut mouvementée… »

« Au cours d’une vie qui fut mouvementée

Il suffit d’une voix, d’un certain regard pour qu’on voie

Un espoir toujours recommencé

Que l’on croie en l’amour planté sans cesse et replant酠» 

 (L’espérance en l’homme,  album « La note bleue » 2004)

» lire la suite

...

Posté le 04/05/2022

Message de mai 2022 ou « Au cours d’une vie qui fut mouvementée… »

« Au cours d’une vie qui fut mouvementée

Il suffit d’une voix, d’un certain regard pour qu’on voie

Un espoir toujours recommencé

Que l’on croie en l’amour planté sans cesse et replant酠» 

 (L’espérance en l’homme,  album « La note bleue » 2004)

» lire la suite

...

Posté le 04/05/2022

Message de mai 2022 ou « Au cours d’une vie qui fut mouvementée… »

« Au cours d’une vie qui fut mouvementée

Il suffit d’une voix, d’un certain regard pour qu’on voie

Un espoir toujours recommencé

Que l’on croie en l’amour planté sans cesse et replant酠» 

 (L’espérance en l’homme,  album « La note bleue » 2004)

» lire la suite

...

Posté le 04/05/2022

Message de mai 2022 ou « Au cours d’une vie qui fut mouvementée… »

« Au cours d’une vie qui fut mouvementée

Il suffit d’une voix, d’un certain regard pour qu’on voie

Un espoir toujours recommencé

Que l’on croie en l’amour planté sans cesse et replant酠» 

 (L’espérance en l’homme,  album « La note bleue » 2004)

» lire la suite

...

Posté le 03/04/2022

Petites nouvelles d'avril 2022, par Raymond Lernould

» lire la suite

...

Posté le 08/03/2022

Petites nouvelles de mars 2022 par Raymond Lernould

» lire la suite

...

Posté le 03/02/2022

Petites nouvelles de février 2022

» lire la suite

...

Posté le 24/01/2022

Toulouse. Le Prix Nougaro nouvelle formule lance un appel à tous les talents de l'Occitanie 

» lire la suite

...

Posté le 05/01/2022

Petit message de janvier 2022 ou E pericoloso sporgersi

« Sur les grandes lignes de vie, d’amour ou de mort

Dans le train fantôme des zombies

E pericoloso sporgersi »   (E pericoloso sporgersi   1978, album « Tu verras »)

» lire la suite

...



Forum

Lieu d'échanges, d'information, de rencontres, de partages, de découvertes…

Se connecter