ACTUALITES

Posté le 24/07/2022

...

Message de juillet 2022 ou « J’ai eu des crises  Crises de foi »

« J’ai eu des crises

Crises de foi

Dans les églises

Il fait très froid

Mais une vierge me réchauffa

Vierge de même 

Signe que moi »   (Je crois 1967, album « Petit taureau »)

Chers Amis

Déjà en novembre 2019, lors de l’inoubliable journée de colloque animée magistralement par notre ami Jacques Bonnadier et organisée à l’abbaye de Cîteaux par Francine Ohet dans le cadre de ses « Rencontres Buissonnières », nous avions pris conscience que Claude, même si nous ne pouvons pas aller jusqu‘à le qualifier de mystique, a été toute sa vie en quête d’absolu et qu’il n’est pas étonnant qu’il ait pu entretenir durant 25 ans des relations plus qu’amicales, j’oserais dire quasi fraternelles, avec le maître verrier Henri Guérin, fervent catholique devant l’Eternel. Le point commun entre ces deux créateurs n’est pas seulement leurs racines occitanes ni leur année de naissance.

C’est précisément cette amitié étonnante qui a été le 14 juin au cœur de la soirée intitulée « Souffleurs de vers : Claude Nougaro et Henri Guérin » dans le superbe Grand Auditorium du Collège des Bernardins.

Le Collège des Bernardins est un imposant bâtiment cistercien du XIII ème siècle. Fondé par Etienne de Lexington, abbé de Clairvaux, il a longtemps servi de résidence pour les moines cisterciens étudiants à l’Université de Paris jusqu’à ce que la Révolution française en chasse les braves moines.

Le Collège a ensuite connu quelques vicissitudes : il a entre autres servi de prison, de caserne de pompiers et d’internat pour policiers auxiliaires.

Après une rénovation complète achevée en 2008, le Collège des Bernardins est devenu un lieu très fréquenté de rencontre, de formation et de culture proposant des conférences, des concerts, des expositions et des activités destinées à un jeune public.

La soirée du 14 juin a été particulièrement riche en émotions.

D’emblée, notre amie Isabelle Vajra nous a plongés dans une atmosphère de recueillement en interprétant avec le talent et la sensibilité qu’on lui connaît quelques chansons du répertoire de Claude. J’ai été particulièrement touché par sa version de Bonheur.

Nous aurions aimé entendre plus de chansons encore mais le temps imparti à cette soirée était limité et Annick qui animait les débats avec beaucoup de compétence,  avait soigneusement préparé et minuté les différentes séquences.

Hélas, notre ami Jacques n’a pas pu faire le déplacement mais il était quand même présent avec nous car, pour présenter l’œuvre de Claude, il a été fait lecture d’un texte de Jacques où il se dépeignait non pas comme nougarolâtre mais comme nougarophile, lui qui a rencontré Claude à de multiples reprises et réalisé avec lui une série d’émissions radiophoniques intitulée L’amour sourcier.

C’est avec beaucoup d’émotion que nous avons entendu des extraits significatifs des lettres échangées entre Claude et Henri Guérin, maître verrier. Ces lettres étaient lues par Hélène Bignon, sœur de Claude, toujours aussi jeune et dynamique et par Sophie Guérin-Gasc, fille de Henri et fondatrice de l’Association Henri Guérin. Le Père Laurent Stalla-Bourdillon a également lu un texte et notre Présidente Hélène a complété la lecture par ses témoignages spontanés.

J’ai été personnellement très ému d’entendre les lettres de Claude lues par sa sœur Hélène car, à plusieurs reprises, j’ai cru reconnaître dans sa voix les intonations de Claude.

Nous avons eu droit à quelques séquences vidéo, notamment ce qui est pour moi la meilleure version de Je crois, réalisée avec le Nougaro Trio (Bernard Lubat, batterie et percussions, Pierre Michelot à la basse et Maurice Vander au piano) et bien sûr en guise de conclusion Toulouse, capté précisément dans la ville rose le 21 juillet 1998 au Port de la Viguerie, lors de l’un des meilleurs concerts de Claude. Vous pouvez retrouver cette séquence sur le DVD « Hombre et Lumière »

Le  lendemain, mercredi 15 juin, nous nous retrouvions au Collège des Bernardins mais en début d’après-midi pour un atelier créatif animé par Théa, fille de Claude, secondée par Annick. Cet atelier était en principe destiné à un jeune public. J’ai croisé plusieurs groupes d’enfants dans le Collège et juste en face, dans la rue de Poissy (5 ème arrondissement) il y a une école maternelle mais il y a eu un moment de déception car le public des jeunes générations était plutôt réduit (manque de publicité, jour de la semaine mal choisi ?) mais nous étions quelques adultes (ou supposés tels) pour le renforcer.

Cette activité était basée sur le livre de Théa : « Claude Nougaro, enchanté ! » et a commencé par quelques questions dont celle-ci que je soumets à votre sagacité (elle pourrait faire l’objet de tout un livre) : Claude Nougaro est-il un chanteur, un musicien ou un poète ? Vous avez trois heures…

Puis, par des procédés un peu chinois (en utilisant notamment une certaine encre), il nous a été demandé de réaliser un dessin pour illustrer la seule chanson du livre C-D pour laquelle Théa n’a pas fait appel à un dessinateur (elle note pour cette chanson « Illustrée par TOI ».Il s’agit de Sa maison écrite par Claude en 1971  (sur une musique de Michel Legrand) pour la bande originalde du film de Jacques Baratier « La ville bidon ».

Malgré la bonne volonté évidente dont ils ont fait preuve, il faut reconnaître que  les adultes n’ont pas réussi à égaler le talent de la jeune génération mais tous les dessins se laissaient voir.

En résumé, même si ce n’était pas l’ambiance prévue, ce fut un bel après-midi de rencontres sympathiques et d’émulation artistique. Souhaitons à Théa qu’elle puisse présenter cette activité à un public réellement enfantin, peut-être en prenant contact avec une école primaire. 

Je voudrais encore vous parler de collèges, mais au pluriel cette fois. En effet, dans le cadre d’un projet académique, une centaine de collégiens issus de trois établissements de la périphérie de Rennes (Cesson-Sévigné, Chateaubourg, Orgères) ont donné 2 concerts (le vendredi 3 juin à Cesson-Sévigné et le mardi 7 juin à Montfort sur Meu entièrement axés sur les chansons de Claude, pas nécessairement toutes  faciles à interpréter en chant choral : Bidonville, La pluie fait des claquettes, Dansez sur moi, Quatre boules de cuir, Île de Ré, L’Île Hélène, Le coq et la pendule, Toulouse, L’amour sorcier, Eau douce, Vie violence, Il faut tourner la page, Sing Sing Song . L’infatigable et talentueux ami Loïc qui a écrit de superbes textes de présentation pour ces concerts m’en a fait parvenir une captation privée et c’est un vrai plaisir et souvent une réelle émotion que de voir tous ces collégiens mettre tout leur cœur (chœur ?) pour interpréter à leur manière les chansons de Claude. Bravo à eux tous, ainsi qu’à leurs professeurs et aux musiciens qui les accompagnent.

C’est grâce à ce genre d’initiatives que les chansons de Claude continueront de vivre pour le plus grand bien de tous.

Je terminerai par une autre initiative dans un genre très différent. Notre chère Présidente Hélène vient de racheter et de rouvrir (avec un gérant) le café de petit village de Paziols où elle possède toujours la maison perchée près de l’église décrite par Claude dans Beaucoup de vent. (album « L’enfant Phare» , 1997).

« La vigne a l’esprit de clocher

Les clochers ils ont la dégaine

De clochers d’églises mexicaines »

Le but d’Hélène n’est pas de créer un nouvel espace dédié à la mémoire de Claude mais simplement de ramener un peu de vie dans ce petit village.

Pour plus d’information :

VIDEO. À Paziols, dans l'Aude, Hélène Nougaro rachète l'ancien café où Claude venait parfois - ladepeche.fr

En vous souhaitant de profiter le mieux possible de la période estivale, je vous adresse toutes mes amitiés.

Raymond Lernould

AGENDA

ACTUALITES

Posté le 09/09/2022

Message de Raymond Lernould, en ce jour anniversaire de Claude Nougaro

» lire la suite

...

Posté le 22/08/2022

Yvan CUJIOUS (chant, trompette) et

Louis WINSBERG (guitare)

présenteront leur hommage à Claude NOUGARO :

« Une voix, Six cordes »

Au Grenier Théâtre de Toulouse

  • Vendredi 9 septembre à 20 h 30 
  • Samedi 10 septembre à 20 h 30

» lire la suite

...

Posté le 05/08/2022

Le vendredi 5 août, de 18 h à 19 h, Théa, la fille de Claude, animera un atelier de dessin autour des chansons de son livre-Cd « Nougaro, enchanté »

A 19 h : conférence-concert avec Théa et Laurent Balandras auteur de plusieurs ouvrages sur Claude. Si vous devez n’en avoir qu’un, je vous conseillerais L’intégrale Nougaro (paru aux Editions de la Martinière) qui raconte l’histoire de toutes les chansons de Claude.

Cette soirée se présentera comme une interview menée par François Pécheux, journaliste et  réalisateur (actuellement il produit et anime sur France 5 la série documentaire « Au bout c’est la mer »). Les débats seront entrecoupés de séquences de musique live avec la participation du trompettiste Rémy Béesau, des musiciens des « Darons de la Garonne » et des enfants de la Chorale de Saint-Clément.

Le lendemain,, ce seront les « Darons de la Garonne » eux-mêmes, Mouss et Hakim qui seront les vedettes du concert de 21 h après s’être prêtés à 20 h  à un entretien mené par François Pécheux.  A 20 h 30, on retrouvera la Chorale des enfants de l’école de Saint-Clément.

» lire la suite

...

Posté le 03/08/2022

Le samedi 13 août à 21 h :

Concert en hommage à Claude par « Il était une Foi…Nougaro » chant : Jean-Christophe Gamet accompagné par un trio (guitare, contrebasse et saxophone)

En l’Eglise de Chassignolles (Haute-Loire -43)

» lire la suite

...

Posté le 01/08/2022

Message d’août 2022 ou « Les maisons avaient fermé tous leurs volets »

» lire la suite

...

Posté le 24/07/2022

Message de juillet 2022 ou « J’ai eu des crises  Crises de foi »

» lire la suite

...

Posté le 04/05/2022

Message de mai 2022 ou « Au cours d’une vie qui fut mouvementée… »

« Au cours d’une vie qui fut mouvementée

Il suffit d’une voix, d’un certain regard pour qu’on voie

Un espoir toujours recommencé

Que l’on croie en l’amour planté sans cesse et replant酠» 

 (L’espérance en l’homme,  album « La note bleue » 2004)

» lire la suite

...

Posté le 04/05/2022

Message de mai 2022 ou « Au cours d’une vie qui fut mouvementée… »

« Au cours d’une vie qui fut mouvementée

Il suffit d’une voix, d’un certain regard pour qu’on voie

Un espoir toujours recommencé

Que l’on croie en l’amour planté sans cesse et replant酠» 

 (L’espérance en l’homme,  album « La note bleue » 2004)

» lire la suite

...

Posté le 04/05/2022

Message de mai 2022 ou « Au cours d’une vie qui fut mouvementée… »

« Au cours d’une vie qui fut mouvementée

Il suffit d’une voix, d’un certain regard pour qu’on voie

Un espoir toujours recommencé

Que l’on croie en l’amour planté sans cesse et replant酠» 

 (L’espérance en l’homme,  album « La note bleue » 2004)

» lire la suite

...

Posté le 04/05/2022

Message de mai 2022 ou « Au cours d’une vie qui fut mouvementée… »

« Au cours d’une vie qui fut mouvementée

Il suffit d’une voix, d’un certain regard pour qu’on voie

Un espoir toujours recommencé

Que l’on croie en l’amour planté sans cesse et replant酠» 

 (L’espérance en l’homme,  album « La note bleue » 2004)

» lire la suite

...

Posté le 04/05/2022

Message de mai 2022 ou « Au cours d’une vie qui fut mouvementée… »

« Au cours d’une vie qui fut mouvementée

Il suffit d’une voix, d’un certain regard pour qu’on voie

Un espoir toujours recommencé

Que l’on croie en l’amour planté sans cesse et replant酠» 

 (L’espérance en l’homme,  album « La note bleue » 2004)

» lire la suite

...

Posté le 03/04/2022

Petites nouvelles d'avril 2022, par Raymond Lernould

» lire la suite

...

Posté le 08/03/2022

Petites nouvelles de mars 2022 par Raymond Lernould

» lire la suite

...

Posté le 03/02/2022

Petites nouvelles de février 2022

» lire la suite

...

Posté le 24/01/2022

Toulouse. Le Prix Nougaro nouvelle formule lance un appel à tous les talents de l'Occitanie 

» lire la suite

...

Posté le 05/01/2022

Petit message de janvier 2022 ou E pericoloso sporgersi

« Sur les grandes lignes de vie, d’amour ou de mort

Dans le train fantôme des zombies

E pericoloso sporgersi »   (E pericoloso sporgersi   1978, album « Tu verras »)

» lire la suite

...



Forum

Lieu d'échanges, d'information, de rencontres, de partages, de découvertes…

Se connecter