ACTUALITES

Posté le 06/06/2023

...

« On a tous dans le cœur le désir de trouver

Un écho, un semblable, l’âme sœur

Un sourire, une phrase, une complicité

Une rencontre venue d’ailleurs »  (Ami chemin, 1983, album éponyme)

Chers Amis

C’est de rencontres semblables à celle si bien décrite par Claude qu’il sera essentiellement question aujourd’hui.

Je vous ai parlé la dernière fois de la journée du 23 avril où j’ai eu le plaisir de retrouver quelques-uns d’entre vous pour voir la dernière parisienne de la pièce « Ici Nougaro »

Je vous ai aussi relaté la discussion sincère et fructueuse que nous avons pu avoir avec Grégory Montel, « l’acteur parlant » de cette pièce  (l’autre étant l’accordéoniste Lionel Suarez qui s’exprime sans prononcer un seul mot).

A la fin de cette discussion, une jeune femme s’est approchée, m’ayant entendu parler de l’ «Association Claude Nougaro ». Elle se présente comme « fan » de Claude qu’elle a vu plusieurs fois à l’Olympia et adhère tout de suite à notre Association.

Il s’agit de Camille Taboulay, critique de cinéma et scénariste.

Pendant près de dix ans, elle a été membre du comité de rédaction des prestigieux Cahiers du Cinéma et à ce titre elle a rencontré Claude pour préparer un article sur lui, paru en 1995 dans un numéro spécial des « Cahiers » consacré à la musique.

Cet article est judicieusement intitulé « Le cinémot de Claude Nougaro » et vous pourrez apprécier sa richesse car Camille m’a autorisé à le partager avec vous. MERCI Camille et bravo pour cet article que vous trouverez en pièce annexée.

Un dernier mot (un « cinémot » ?) :  Camille a écrit le scénario d’un téléfilm consacré à Dalida qui a été diffusé en 2005 sur France 2 et serait peut-être prête à écrire un scénario sur Claude. Nous ne pouvons qu’encourager ce beau projet qui serait d’une certaine façon un prolongement de la pièce « Ici Nougaro ».

Je voudrais maintenant vous parler d’un autre nouvel ami de notre Association dont j’ai fait la connaissance sur Facebook, ce qui prouve qu’on ne fait pas que de mauvaises rencontres sur les réseaux sociaux.

C’est un virtuose de la guitare classique et un grand connaisseur de la chanson française. Il s’appelle Edgar Blanc.

Il a réalisé récemment un enregistrement très émouvant de Toulouse  que je vous laisse découvrir, avec son accord (ou ses accords ?) bien entendu.

Edgar Blanc - Toulouse, Claude Nougaro (Arr. Pascal Jugy) - YouTube

Comme eût dit le beau Serge (dans Bonnie and Clyde) :

« ça vous a plu hein, vous en demandez encore ? »

Eh bien, en voici deux autres :

Edgar Blanc - Rimes, de Nougaro ("Il Camino", Aldo Romano) - YouTube

Edgar Blanc - Clodi Clodo, Nougaro (arr. guitare) | Les Crapauds, V. Meusy - YouTube

A propos de Clodi Clodo, Edgar m’a rappelé que la mélodie en a été empruntée à une chanson populaire de 1897, souvent interprétée par les scouts, intitulée Les crapauds.

Personnellement, j’ai découvert cette chanson sur l’album « A cause d’elles » enregistré en 2011 par Alain Souchon, composé de comptines qui ont bercé son enfance.

Pour terminer, je voudrais signaler à ceux que cela intéresse (je pense qu’il y en a quelques uns parmi vous) que sur You Tube vous trouverez de très belles adaptations réalisées par Edgar de chansons de Georges Brassens, mais aussi de Ma plus belle histoire d’amour de Barbara. 

Edgar interprète aussi des thèmes brésiliens et Le pt’it Quinquin, ce qui n’est pas surprenant quand on sait qu’il habite notre belle région des Hauts-de-France.

Ces derniers jours, j’ai entendu parler de Claude, présent là où je ne m’attendais pas à le rencontrer : dans le numéro 1 de la revue communiste « Nous les garçons et les filles ».

On fêtait en mai dernier le soixantième anniversaire du lancement de cette revue ciblant un public jeune, imaginée par le P C F pour concurrencer le magazine « Salut les Copains » (créé l’année précédente par Frank Ténot et Daniel Filipacchi pour donner un prolongement écrit à leur célèbre émission radiophonique).

Savez-vous qui figurait sur la couverture du numéro 1 de « Nous les garçons et les filles » ? Désolé de vous décevoir, c’était Jean-Paul Belmondo, mais Claude se trouvait dans les pages centrales détachables (qui constituaient un poster) en compagnie de Françoise Hardy dont la chanson Tous les garçons et les filles avait inspiré le titre de ce magazine.

Il n’est pas étonnant que l’on retrouve Claude dans les magazines « yéyé » de cette époque car, en grande partie grâce à Michel Legrand qui avait usé de son influence pour qu’il puisse enregistrer un album chez Philips, c’est en 1962 que Claude conquiert le grand public.

Certes sa chanson Une petite fille  a été censurée sur les ondes de la radio qui s’appelait encore « Radio Luxembourg » (parce que Claude avait osé écrire « Me voilà comme un con Place de la Concorde… », mais elle été une des meilleures ventes de l’année, ce qui lui a valu d’être « chouchou » de l’émission « Salut les Copains » : elle passait au début et à la fin de l’émission pendant toute une semaine.

Pour terminer, voici notre rubrique « La question du mois ».

D’abord, celle du mois dernier à propos des deux grands chefs cités par Claude dans ses chansons.

Le premier, Michel Guérard, vient de fêter son quatre-vingt-dixième anniversaire le 27 mars dernier. C’est un apôtre de la « nouvelle cuisine ». En 1974 il s’est installé à la station thermale d’Eugénie-les-Bains où il a mis au point la « cuisine minceur »

Claude y a fait un séjour qu’il décrit de manière plaisante dans Eugénie :

« Cher Guérard

Cordon-bleu

Vite à table

Qu’est-ce qu’on croque

Dans l’auberge 

Délectable

Une asperge

Dans l’œuf coque

Pour la fin de la faim

Une compote

Se complote… »

Le second chef cité par Claude est encore plus célèbre. Il est considéré comme un des plus grands cuisiniers du vingtième siècle. Cela lui a permis de conserver trois étoiles au Petit Livre Rouge, le Guide Michelin, pendant 53 ans, de 1965 jusqu’à sa mort en 2018. Il s’agit de Paul Bocuse que l’on rencontre dans la chanson Muses :

« Que d’autres s’amusent

Entourés de buses

Avec les amuse-

Gueules de chez Bocuse… »

Est-ce un hasard ? Les deux chansons se trouvent sur le même album, de 1983 : « Ami-Chemin »

Bravo à ceux qui ont trouvé les bonnes réponses.

Ce mois-ci, je vous propose de nous intéresser aux poètes que Claude a « côtoyés ». Bien sûr, la rencontre personnelle avec Jacques Audiberti a été très importante, mais Claude s’est enthousiasmé aussi pour les poètes du XIX ème siècle et notamment pour le plus grand d’entre eux : Victor Hugo.

Vous savez sans doute que Claude et Maurice Vander ont mis en musique un poème de Victor Hugo ; Chanson de pirates que l’on trouve sur l’album « Assez » de 1980 :

« Dans la galère capitane

Nous étions quatre vingt rameurs… »

Ma question est très simple : Pourriez-vous citer les chansons de Claude où l’on rencontre Victor Hugo ?

En attendant vos réponses, je vous adresse toutes mes amitiés.

Raymond Lernould


Prévisualiser la vidéo YouTube Edgar Blanc - Toulouse, Claude Nougaro (Arr. Pascal Jugy)Prévisualiser la vidéo YouTube Edgar Blanc - Rimes, de Nougaro ("Il Camino", Aldo Romano)Prévisualiser la vidéo YouTube Edgar Blanc - Clodi Clodo, Nougaro (arr. guitare) | Les Crapauds, V. Meusy

AGENDA

ACTUALITES

Posté le 26/02/2024

Yves Roux Quartet - Hommage à Claude Nougaro

Vendredi 1er mars 2024 • Le Barbizon, Paris (75013)

» lire la suite

...

Posté le 26/02/2024

Le jeudi 21 mars 2024 à 20 h 00

Le Bal Blomet   33 rue Blomet 75015 Paris

Hommage : Sur l’Ecran Noir de NOUGARO

Thierry ELIEZ : piano, voix

Médéric COLLIGNON : voix, cornet

Ceilin POGGI : Voix

André MINVIELLE : voix

Paloma PRADAL : voix

» lire la suite

...

Posté le 13/02/2024

Les inscriptions au Prix Nougaro sont ouvertes pour une semaine supplémentaire, jusqu’au 3 mars 2024  ! 

» lire la suite

...

Posté le 09/02/2024

Open Jazz l’émission phare sur France Musique et présenté par Alex Dutilh va célébrer Claude, le 12 mars, dans une émission spéciale avec comme invités, Fred Pallem, Thomas de Pourquery et Gabi Hartmann, tous trois, artistes invités dans la création Newgaro. Ils se produiront en live acoustique en direct. 

» lire la suite

...

Posté le 06/02/2024

Message de février 2024 ou L’hiver tu le fais craquer

« Mais de quel droit je t’inflige

Ce tableau désespéré

Tu n’en as rien à cirer

L'hiver, tu le fais craquer… » (Allée des brouillards, 1983,  album « Ami chemin »

» lire la suite

...

Posté le 01/02/2024

Dates :  Marc Hévéa chante Nougaro

» lire la suite

...

Posté le 27/01/2024

Agde - Un spectacle de chansons de Claude Nougaro le 27 janvier à Agde

» lire la suite

...

Posté le 20/01/2024

Claude sera à l'honneur dans la commune de ^Plaisance-Du-Touch avec :  Expositions  + Conférence + Concert. 

" 22 janvier au 6 février 2024

» lire la suite

...

Posté le 11/01/2024

Le déroulement

  1. Inscriptions dès le 4 décembre 2023

    Inscrivez-vous
  2. Dimanche 25 février 2024 à 23h59 
    Date limite de réception des projets
  3. Juin 2024 
    Remise des prix

Vous n’avez pas le temps de vous inscrire maintenant ? Laissez-nous vos coordonnées et nous vous le rappellerons.

Attention, clôture des inscriptions le 25 février 2024 à minuit.

» lire la suite

...

Posté le 11/01/2024

Dates spectacles Yvan Cujious et Louis Winsberg

Hommage à Claude Nougaro

» lire la suite

...

Posté le 05/01/2024

Du 8 au 19 janvier 2024 un certain nombre de manifestations se dérouleront à Anse (69480) autour du 20ème anniversaire de la disparition de Claude.

Du 8 au 19 janvier l'exposition NOUGARO LE PARCOURS D'UN COEUR BATTANT sera en place à la médiathèque communale

Le 17 janvier à 19 heures Jean-Yves FIMBEL  donnera la conférence "DANS SES PAS" au Castel Com

Le 19 janvier à 20 heures à la salle Ansolia la Compagnie du Vieux Singe donnera son magnifique spectacle A BOUT DE SOUFFLE ( www.levieuxsinge.com)

» lire la suite

...

Posté le 04/01/2024

MESSAGE DE JANVIER 2024

» lire la suite

...



Forum

Lieu d'échanges, d'information, de rencontres, de partages, de découvertes…

Se connecter